Fracturation hydraulique : l’influence des activistes dans les débats sociaux au Colorado

Pubié le 5 December 2013   Par Chantal Gauvin   Catégories : Gestion d'enjeux, Acceptabilité sociale

Richard Levick, collaborateur spécial au magazine Forbes, a publié, le 7 novembre dernier, un excellent articleexpliquant comment l’État du Colorado en est venu à figurer sur la liste toujours plus longue des autorités publiques qui interdisent la fracturation hydraulique (fracking) aux fins de l’exploitation d’hydrocarbures.

Dans ce nouvel épisode de la bataille opposant David (les activistes) à Goliath (l’industrie), l’industrie s’est cantonnée dans une approche traditionnelle : lobbyisme, mobilisation d’alliés puissants dans tous les secteurs (incluant la politique), budgets colossaux et arguments économiques rationnels. Avec toute cette panoplie en main, l’industrie avait la certitude de pouvoir aller de l’avant.

Malheureusement pour elle, c’est à partir de ce moment que ses problèmes ont probablement commencé, et ce, pour une simple et bonne raison : en affaires publiques, les méthodes traditionnelles ne sont plus aussi percutantes ni efficientes qu’avant.

Aujourd’hui, les entreprises ne peuvent plus s’en remettre exclusivement à l’approche classique pour atteindre leurs objectifs de développement. Si elles persistent dans cette voie, elles se condamnent à être littéralement broyées dans la nouvelle arène informationnelle que sont les médias sociaux.

Enjeu après enjeu, les activistes ont su s’approprier et transformer la façon de penser le développement durable. Or, force est de reconnaître que jusqu’ici, ils ont été pratiquement seuls à occuper le terrain.

Qu’il s’agisse du lobbyisme ou des campagnes publicitaires dans les médias, les moyens traditionnels des entreprises ont encore de la valeur. Toutefois, s’y limiter, c’est refuser de voir la réalité en face.

Dans le monde numérique d’aujourd’hui, les entreprises ne peuvent ni ne doivent plus considérer les médias sociaux uniquement comme de simples outils. Au contraire! Ces derniers doivent être les éléments fondateurs d’une stratégie spécifique de tout bon plan d’affaires publiques.

Cependant, peu d’entreprises considèrent pour le moment cette approche. Il y a donc fort à parier que nous serons encore témoins d’apprentissages aussi pénibles que douloureux. Une expérience éprouvante dont le Coloradans for Responsible Energy Development (CRED) pourrait nous parler…






Poster vos commentaires

PRÉCÉDENTSUIVANT

ABONNEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTRE

et recevez le meilleur de la gestion d’enjeux et des affaires publiques.

ABONNEZ-VOUS