Tolérance zéro face à la désinformation

CONTEXTE

Les médias sociaux occupent maintenant une place prédominante dans la vie des gens. Aujourd’hui, Facebook, Twitter et Instagram font partie du quotidien de 70 % des Québécois et le temps qu’ils y consacrent est également en croissance. Autrefois, source de divertissement et d’échange entre amis, les médias sociaux sont maintenant devenus la principale source d’information d’une très grande majorité de citoyens. De fait, 79 % des adultes québécois utilisateurs des réseaux sociaux ont suivi l’actualité ou les nouvelles sur ces plateformes (Vividata, janvier 2019).

Les dernières semaines, renforcées par le contexte de la pandémie, ont fait ressortir davantage la facette moins glorieuse de ces nouveaux médias qui sont devenus un lieu du défoulement collectif. La présomption d’innocence, l’un des fondements de notre système de justice, a été évacuée pour faire place à la présomption de culpabilité devant un tribunal populaire où le simple fait d’y être cité suffit à se faire condamner sur la place publique.

Un exemple des plus probants est le phénomène grandissant de la culture de l’annulation (cancel culture ou call-out culture) qui consiste à identifier des personnes ou des entreprises et les « expulser » de leurs cercles (sociaux, professionnels ou autres), que ce soit sur les réseaux sociaux ou dans le monde réel.

Dans contexte, la désinformation sur les médias sociaux représente un risque majeur pour les organisations. Elle est dommageable sur le plan réputationnel et les expose ultimement à des risques financiers.

NOTRE NOUVEAU SERVICE : TOLÉRANCE ZÉRO FACE À LA DÉSINFORMATION

Fort d’une solide expérience en acceptabilité sociale, en gestion de crise et de réputation, en relations avec les communautés et en affaires publiques, Pilote groupe-conseil a mis sur pied le service spécialisé Tolérance zéro face à la désinformation afin de vous accompagner face à ces situations qui sont de plus en plus fréquentes et qui peuvent causer des torts importants à votre organisation.

Dès la première opération de désinformation, ce service permet :

Notre approche en deux phases propose d’abord une stratégie d’intervention rapide et, par la suite, la mise en place de mécanismes afin de prévenir, d’être mieux préparé en cas de récidive et de se doter d’une stratégie à long terme.

Phase 1 : stabiliser et agir

Les opérations de désinformation par les groupes d’opposants arrivent généralement sans s’annoncer à l’avance. À la vitesse à laquelle les nouvelles circulent aujourd’hui, il est impératif de procéder sans tarder. La première phase de notre approche consiste à stabiliser rapidement la situation et à agir promptement.

Notre approche en 7 étapes

  1. Dresser rapidement le portrait de la situation.
  2. Mettre en place un service de veille stratégique des médias traditionnels et sociaux, et d’analyse.
  3. Identifier et cartographier les parties prenantes et les groupes d’opposants grâce à notre logiciel RADAR, unique à Pilote groupe-conseil.
  4. Produire un document préliminaire de questions / réponses et de messages clés.
  5. Accompagnement stratégique dans les prises de décision à court terme.
  6. Identifier les principaux outils, moyens et services d’intervention.
  7. Produire un état de situation et formuler des recommandations.

Phase 2 : anticiper et prévenir

Parallèlement à l’exécution de la phase 1, nous proposons la mise en place d’une stratégie permettant de développer et de diffuser de l’information de façon proactive afin de favoriser à long terme la circulation d’informations de qualité et vérifiables, et ainsi vous protéger contre d’autres attaques éventuelles. Enfin, la cartographie et la veille constante des opposants et autres parties prenantes concernées permettent d’anticiper les coups et d’être prêts le cas échéant.

Notre approche en 6 étapes

  1. Assurer une vigie continue des médias sociaux et traditionnels, incluant des rapports d’analyse réguliers.
  2. Mettre à jour constamment la cartographie et l’évolution des parties prenantes à l’aide du logiciel RADAR.
  3. Produire des rapports mensuels sur l’évolution de la tendance ainsi que sur les risques de mobilisation des groupes, et recommandations.
  4. Mettre en place la plateforme d’information numérique AGORA, un outil exclusif à Pilote groupe-conseil.
  5. Identifier des actions ciblées pour les groupes d’opposants.
  6. Fournir un accompagnement stratégique.

LES AVANTAGES POUR VOTRE ORGANISATION

BIEN SE PRÉPARER POUR MIEUX ANTICIPER

Bien entendu, ce nouveau type de gestion de crise est d’autant plus efficace si des mesures sont prises en amont. Nous pouvons vous accompagner dans cette démarche afin d’identifier immédiatement les groupes ou les enjeux qui mettent à risque votre organisation et de vous préparer en conséquence.

Nous vous invitons à communiquer avec nous afin que nous puissions vous donner davantage d’information sur notre service Tolérance zéro face à la désinformation.






À suivre sur le blogue

Budgets 2021 - Montréal attend Québec qui attend Ottawa

« Ne demandez pas ce que vos gouvernements peuvent faire pour vous, demandez ce que vous pouvez faire pour vos gouvernements. ». La célèbre phrase de John F. Kennedy résume bien la conclusion que nous tirons de notre analyse de la récente mise à jour budgétaire du gouvernement du Québec et du budget 2021 de la Ville de Montréal qui ont mis en lumière une occasion à saisir pour les entreprises et les organisations.

Lire la suite ›
Votre organisation est-elle prête pour un BAPE virtuel?

La crise de la COVID-19 a obligé les organisations privées et publiques à accélérer leur transformation numérique afin de poursuivre leurs activités dans un contexte qui s’est métamorphosé du jour au lendemain. C’est le cas du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) qui a repris ses activités de participation publique de manière virtuelle. Voici une analyse de deux membres de notre équipe SHERPA : Samanta Penaloza, stratège en communication chez Pilote groupe-conseil ainsi que Jean Chartrand, formateur et conseiller principal.

Lire la suite ›
Certaines organisations font l’avenir; d’autres le subissent. Qu’en est-il de la vôtre?

Comme toute crise majeure, la pandémie actuelle provoquée par la COVID-19 force l’ensemble de la société à reconnaître que beaucoup de choses longtemps tenues pour acquises ne le sont pas et, surtout, à comprendre que l’après-crise doit être abordée avec de nouvelles façons de penser, de voir, de faire ou d’agir.

Lire la suite ›